Instruments de Musique Anciens Modernes et Occasions

 

Achat-Vente-Expertise-Estimation-Lutherie

 

 

William Petit 45 Rue Desgranges 93100 Montreuil France Tel : 00.33.(0)1.43.62.75.42  Mob: 06 13 12 43 22 wpetit@sfr.fr

 

Accueil

Expertise

Pourquoi

Comment

Conseil

Contact

 

Instruments à vent Bois

Clarinettes

Hautbois

Cor-Anglais

Bassons Français

Bassons Heckel

Sarrusophones

Musettes-Cornemuses

 

Flûtes

Flûtes Baroques

Flûtes à bec

Flûtes Louis Lot en Argent

Flûtes Louis Lot en Bois

Flûtes Piccolo Louis Lot

Flûtes Clair Godfroy

Flûtes Auguste Bonneville

Flûtes en Bois Boehm

Flûtes en Argent Boehm

 

Saxophones Selmer,Leblanc,SML

Sax Sopranino

Sax Soprano

Sax Alto

Sax Ténor

Sax Baryton

Sax Basse

 

Saxophones Adolphe Sax

Adolphe Sax Soprano

Adolphe Sax Alto

Adolphe Sax Tenor

Adolphe Sax Baryton

 

Instruments à vent Cuivres

Cornets-Trompettes

Trombones

Ophicleides-Bugles à Clés

Serpents-Serpents Forveille

Cors Naturel-Cors à Pistons

 

Instruments à cordes

Guitare Classique

Guitare Romantique

Guitare Jazz

Guitare Lyre-Vielle à Roue

Harpe

Archet

Violon-Viole d'amour-Quinton

 

Mandolines

Mandolines Luigi Embergher

Mandolines Raffaele Calace

Mandolines Gelas

Mandolines Vinaccia

Mandolines Divers

 

Divers

Instruments Divers

En ce moment !!

Liens

Retour

Contact

Le bugle à clefs se construisait en deux variétés  le bugle soprano Ut, Bb, La, et Sopranino Eb.

En 1810 l'irlandais Joseph HALIDAY fait breveter le bugle à clés ou royal Kent bugle muni de 6 clés.

Le bugle à clés était principalement joué dans les fanfares militaires, particulièrement en Grande Bretagne et c'est par les démonstrations de ces British bands qu'il est devenu très populaire en Europe.

Les deux bugles s'associaient à l'ophicléide pour former une famille.

Leur sonorité était sans éclat et en 1820-1835 ils partageaient avec la clarinette l'exécution des solos dans les orchestres militaires.

 

La trompette à clefs.

Pour rendre la trompette chromatique différentes techniques ont été utilisées, comme le bouchage qui consistait à introduire la main dans le pavillon pour obtenir les notes voulues, la coulisse comme sur le trombone, ou les clés comme sur le saxophone, technique qui connue son heure de gloire avant l'invention par Bluehmel en 1813 du piston.

La première trompette à clés a été construite vers 1777 mais ne connut pas de succès.

 

C'est en 1793 qu'un amateur du nom de Nessman a mis au point une trompette à clés qui gardait le timbre de la trompette

Anton WEIDINGER (1767-1852), grand virtuose de la trompette à clés l'améliora  c'est d'ailleurs pour lui que Joseph HAYDN a composé en 1796 son fameux concerto en mib majeur.

Il existe très peu d'exemplaire de trompettes à clés réalisées par des facteurs d'instruments français.

 

 

 

Accueil